Login

Connexion à
l'espace utilisateur

Mot de passe oublié?

Rallye vélo

La rentrée de l’APARJA, c’est LE RALLYE-VELO !

C’est une tradition solidement ancrée à l’APARJA : chaque année, nous parions sur le fait que l’été sera indien et nous organisons fin septembre une grande balade en bicyclette, familiale et conviviale, au cours de laquelle élèves, parents, direction de l’école, professeurs et autres amis des uns et des autres parcourent les vertes campagnes brabançonnes.

Ce 25 septembre, c’est en Flandre, entre le jardin botanique de Meise et le Vrijbroekpark de Malines que 25 courageux, petits et grands, se sont lancés pour une journée d’efforts, d’échanges, de découvertes et de délassement.

Rien ne nous a arrêtés ! Ni les crevaisons avant le départ même du rallye ou durant celui-ci, ni les pavés des routes de Grimbergen, ni le sable profond du chemin menant au Lintbos, ni le vent ardu qui faisait un mur sur la route entre la Senne et le canal, ni les lourds nuages noirs s’amoncelant lors du retour vers Meise.

Il faut dire que nous pouvions nous appuyer sur un soutien de tout premier choix avec non seulement 4 volontaires de la Croix-Rouge et leur ambulance, salvatrice pour tous les petits bobos, mais surtout la camionnette de l’école aux manettes de laquelle Mmes Janssens et Van Melsen, incontestables reines des routes flamandes ont assuré toute la logistique : un grand merci à eux et elles !

Bien sûr, nous avons pris notre temps, d’abord avec la sacro-sainte collation bananes après 10 kms, au bord du canal à l’entrée d’Humbeek, en plein soleil, sous l’œil totalement indifférent des taquineurs de poissons installés depuis l’aube au bord de l’eau…, puis au Vrijbroekpark de Malines où chacun a pu profiter de la pause de midi pour se refaire une santé à la brasserie ou en s’amusant sur la plaine de jeu et sa tyrolienne, voire en faisant le mécanicien de fortune … De l’animation pour tous les goûts avant de reprendre la route.

Après une dernière pause près du Verbrande Brug de Heienbeek, il était l’heure de rentrer, le temps se gâtant et les kilomètres pesant dans les jambes. C’est donc avec soulagement que Meise a été atteinte, sans qu’aucune goutte ne se soit abattue sur notre belle équipée. Les cieux ont bien voulu être cléments encore une vingtaine de minutespour que nous puissions déguster le gouter réparateur, avant de décider que trop is te veel et qu’un dimanche de septembre se doit d’être mouillé provoquant ainsi l’éparpillement général et définitif des troupes … jusqu’à l’année prochaine bien sûr !